Suivez-nous sur

FOOTBALL

LOSC vs RC LENS LIGUE 1 J7 2020-2021 UNE QUESTION DE SUPRÉMATIE RÉGIONALE

UNE QUESTION DE SUPRÉMATIE RÉGIONALE POUR LES SUPPORTERS

Après 5 ans d’absence, le dernier derby remonte à mai 2015 et une douloureuse défaite 3-1 synonyme de relégation en Ligue 2 pour le RC Lens, le choc de toute une région entre Lille et Lens et de retour et l’affiche est d’autant plus belle que les deux clubs nordistes occupent le haut du classement de la Ligue 1. Malheureusement, ce derby qui s’annonçait comme une fête pour les supporters des Dogues et des Sang et Or, va se dérouler sans le moindre public en raison de la crise sanitaire et des nouvelles mesures de couvre-feu.

Au grand désespoir des Dogues, le derby LOSC – Lens va donc se dérouler ce dimanche 18 octobre à 21 heures sans le moindre spectateur dans les tribunes. Pour cette rencontre si particulière qui est l’affiche de cette 7ème journée de Ligue 1 et à défaut de supporters dans les travées de Pierre Mauroy ce dimanche soir, le LOSC a ouvert son entraînement ce samedi matin aux supporters. Ambiance garantie avec drapeaux et fumigènes comme un message aux Dogues.

UN DERBY D’ABORD SOCIOLOGIQUE

Plus qu’un match de football comme un autre, ce derby entre Lille et Lens est d’abord synonyme de suprématie régionale pour l’une ou l’autre des équipes, mais surtout pour les supporters car cette rivalité est d’abord celle de deux villes à l’image totalement opposée . Ce derby Lille-Lens, c’est donc un choc sociologique avec d’un coté les Lillois, la grande ville chic et capitale des Flandres avec son magnifique stade couvert de 50 000 places et de l’autre le bassin minier plus populaire et profondément meurtri par l’industrie minière et qui possède avec Bollaert-Delelis un lieu de communion unique pour son ambiance à nul autre pareil. Si le derby aura donc bien lieu sur le rectangle vert ce dimanche, il a débuté depuis plusieurs jours dans les camps des supporters qui s’en donnent à coeur joie avant cette rencontre quasi historique car il faut revenir en arrière de quelques décennies pour avoir trace d’un Lille-Lens en haut du classement de la Ligue 1. Si pour le LOSC c’est une habitude, la présence en haut des tablettes du promu Lensois est la bonne surprise de ce début de saison, donnant ainsi un caractère encore plus exceptionnel à la rencontre.

LE POINT SUR LES EFFECTIFS

Sportivement, ce derby LOSC – RC Lens se passe aussi sur le terrain et pas uniquement dans les « tribunes ». Au LOSC, après l’alerte sur la présence ou non de José Fonte, testé positif au Covid-19 avec la sélection portugaise la semaine dernière, le défenseur portugais et capitaine des Dogues semble apte pour participer au derby d’après les dernières nouvelles. Pour le reste, Christophe Galtier a un groupe complet à sa disposition, dont bien entendu les internationaux rentrés en pleine forme selon le club.

Pour le Racing Club de Lens, ce déplacement à Lille se fera sans son buteur Ignatus Ganago blessé lors de la réception de Saint-Etienne, mais aussi sans Seko Fofana et Issiaga Sylla qui sont en reprise. Révélation de ce début de championnat, le bouillant argentin Facundo Medina est suspendu pour ce derby. Gaël Kakuta, l’autre attaquant en verve du Racing sera bien présent sur la pelouse de Pierre Mauroy. Nul doute que le natif de la capitale des Flandres qui a débuté le football à l’US Lille-Moulins, mais qui a ensuite été formé au Racing Club de Lens, aura à coeur de briller dans ce derby très spécial pour lui.

Photos archives Laurent SANSON

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CATÉGORIES

PARTENAIRES


 

 

 

 

 

 

 

 

PUB

 

 

Suivez-nous

TOUTE L’ACTU DE L’AUTO

Plus dans FOOTBALL