Suivez-nous sur

CYCLISME

4 JOURS DE DUNKERQUE 2021 UNE RÉELLE MENACE D’ANNULATION

UNE RÉELLE MENACE D’ANNULATION DE L’ÉDITION 2021

Annulée l’an dernier au coeur du premier confinement, la course nordiste par étapes des 4 Jours de Dunkerque est de nouveau dans l’incertitude, la faute à la Préfecture du Nord qui vient d’émettre un avis défavorable pour son déroulement début mai.

Après avoir eu la peau du Paris-Roubaix prévu ce 11 avril et reporté au 3 octobre, le Préfet du Nord vient d’émettre un avis défavorable à la tenue des 4 Jours de Dunkerque 2021. Un nouveau coup dur pour le cyclisme régional et le sport en général car la course dunkerquoise est un des évènements sportifs majeurs dans les Hauts-de-France. Autant dire que dans le clan du comité d’organisation, qui a tout fait pour que la course se déroule malgré le contexte sanitaire tendu, c’est une véritable douche froide. 

Prévue du mardi 4 au dimanche 9 mai, la course par étapes nordiste est donc sous la menace d’une annulation car il sera extrêmement difficile de trouver une date de report sur la fin de saison qui s’annonce très chargée. Malgré l’avis défavorable émis par le Préfet du Nord, le comité d’organisation n’a pas l’intention de baisser les bras et il va dans les prochaines heures faire appel auprès du cabinet Interministériel de crise, afin que l’épreuve se déroule.

Comme l’a précisé le comité d’organisation, « le cyclisme n’a jamais été identifié comme un créateur d’une zone cluster. Le public assiste au passage des coureurs depuis leur maison, jardin, devanture, il a conscience des mesures sanitaires à respecter et continuera à le faire. Nous tenons à attirer l’attention de la préfecture sur une disposition du décret du 29 octobre 2020 autorisant la continuité du sport professionnel en France dans le territoire métropolitain. Les 4 Jours de Dunkerque est une épreuve professionnelle de deuxième division sur le plan international. Depuis le début de la crise, le cyclisme s’est battu pour assurer sa continuité avec notamment le soutien des collectivités publiques pour l’organisation de nos épreuves. Aujourd’hui, nous sollicitons le gouvernement et le Comité Interministériel de Crise, pour permettre notre reprise. »

A la rédaction, nous souhaitons de tout coeur que la position des autorités changent en prenant la pleine mesure que le sport cycliste professionnel, comme les 4 Jours de Dunkerque, doit pleinement reprendre ses droits, pour son avenir, mais aussi pour offrir un peu de bonheur aux habitants des Hauts-de-France dans cette période difficile pour tous. Nos voisins belges organisent selon le même protocole sanitaire très strict et l’absence totale de public dans les points chauds et les zones de départ et d’arrivée, des courses de haut niveau mondial depuis plusieurs mois sans le moindre problème et cas de Covid. Il en fut de même il y a quelques semaines dans le Sud de l’hexagone avec des courses par étapes (Etoile de Bessèges, Tour de la Provence, Tour des Alpes-Maritimes et du Var) sans que l’on dénombre le moindre cluster de Covid lié aux courses cyclistes. Alors en quoi le Nord est-il si différent ? Le stade du cyclisme est la rue, la nature, les grands espaces et en quoi est-il plus contagieux qu’un stade même vide de tout public et dans lequel on pratique le football et le rugby ? Laissons vivre le sport cycliste ! 

CATÉGORIES

 

PARTENAIRES


 

 

 

 

 

 

 

 

Suivez-nous

TOUTE L’ACTU DE L’AUTO

Plus dans CYCLISME