Suivez-nous sur

TENNIS

ROLAND GARROS 2021 PREMIER TOUR SIMPLE MESSIEURS CLAP DE FIN POUR BARRÈRE

BARRÈRE SORT DÈS LE 1ER TOUR

Le double vainqueur et finaliste 2021 du tournoi Lilloise, le Play In Challenger, n’a pas passé le premier tour de Roland Garros. Il n’a rien pu faire face à l’Italien Fabio Fognini en trois sets : 4/6, 1/6 et 4/6.

Que dire de cette rencontre face à Fognini ?
GB : C’est vrai que j’ai fait plutôt un bon début de match. Lui, il a donné un peu plus en début, ce qui m’a permis de prendre les devants. Ensuite, il a commencé à faire moins de fautes, à prendre le jeu un peu plus à son compte, et à la faire gicler un peu plus. C’était plus compliqué de tenir le niveau. Ce n’était pas facile, c’est sûr, après, sur le deuxième et troisième set. Mais c’est comme cela. 

Que doit-on retenir de sa saison sur terre ?
GB : Pas grand-chose. Ce n’était pas une très bonne saison sur terre. Ce n’était pas loin d’être la plus mauvaise. J’espère juste que l’an prochain, ce ne sera pas pareil. Il va falloir travailler, analyser tout cela, et savoir ce qui n’a pas été bien. Ce n’était pas une grande saison. Je ne sais pas si je reviendrai, après le gazon, sur terre, ou si j’irai sur dur encore. Je n’ai pas encore fait ma programmation. On verra ce que je vais faire par la suite. 

Comment pouvez-vous expliquer votre mauvaise saison sur terre battue ?
GB : Là, pour le moment, à chaud, je n’ai pas d’explication. Il faudrait que j’analyse, que je prenne le temps et que je me pose. Franchement, là, je ne sais pas trop pourquoi cette année j’ai moins bien joué. J’étais frustré. Je me frustrais assez vite. Cette année, pas comme les autres années. Je n’ai pas gagné beaucoup de matchs d’entrée. Cela a joué. La confiance a un peu baissé. Je pense que tout cela a joué. 

On a l’impression que tu n’es pas dans une bonne spirale. Comment tu arrives à l’expliquer ?
GB : Je ne sais pas. Qu’est-ce que tu en penses ?  R. Je ne sais pas, oui. C’est sûr que je n’ai pas fait une bonne saison sur tel. Cela avait plutôt joué correct sur dur. C’est les aléas du tennis, du sport. Il y a des moments où l’on joue un peu moins bien, d’autres où l’on joue mieux. Il faut continuer à s’entraîner et à rester positif. Des fois, on ne sait pas trop pourquoi cela se passe mieux, une semaine après. Je vais continuer à m’entraîner et essayer de bien jouer sur gazon.

CATÉGORIES

 

PARTENAIRES


 

 

 

 

 

 

 

 

Suivez-nous

TOUTE L’ACTU DE L’AUTO

Plus dans TENNIS